Comment

Captains Dinner Tickets

SALE HAS NOW ENDED - Looking forward to seeing everyone on Friday!

Where: Loyola Chapel
7141 Rue Sherbrooke Ouest, Montreal, H4B 1R6
When: 17th November 6pm

22219604_10154774133281951_7979747513506208092_o.jpg

Comment

Weekend Recap - Men 8th July 2017

Comment

Weekend Recap - Men 8th July 2017

Dernier match de la phase aller de championnat pour TMR qui vient rendre visite à son ami de longue date du Parc Olympique. Le défi est de taille pour la ville Mont-Royal qui va devoir jouer un Rugby sans tomber dans les querelles historiques afin de conserver sa position au classement.

Équipe II :

Le coup d’envoi est donné. TMR II défend pendant 5 minutes effectives avant de pouvoir mettre une main sur le ballon, dû à un manque d’agressivité évident et d’erreur sur le terrain. Ken Koupa s’illustre en multipliant les placages, et heureusement pour l’équipe de la ville Mont-Royal. Voilà une nouvelle recrue qui est à l’écoute et qui fait preuve d’un comportement exemplaire. La mêlée est chahutée et sur une attaque première main, le rideau or et bleu est franchi. L’action capote, une chance car l’entame est médiocre. Tous les rucks sont à l’avantage des blanc et bleu qui dominent physiquement mais surtout psychologiquement début ce début de partie. Le buteur local loupe trois points et un maul échoue à 1 m de la ligne de TMR II.

Ça fait 20 minutes que les équipes jouent; le score est vierge; c’est un petit miracle quand nous voyons l’outrageuse domination des joueurs de PARCO II. Les townies n’ont toujours pas réussi à faire trois passes et le premier éclair vient d’un raid solitaire de Josh Dannembaum, suite à un ballon récupéré par Igor Ladessov. Une pénalité est donnée pour ouvrir le score mais celle-ci est maladroitement jouée pour ne rien donner au final.

Partie remise; Florian Béline trouve la faille au centre du terrain et l’action accouche d’une pénalité que Fadri Horber convertit. PARCO II  0 – TMR II  3.

Les locaux, sur un groupé pénétrant, sont pénalisés alors qu’ils étaient sur le point de marquer et TMR en profite pour se dégager. Suite à trois touches offensives parfaites, TMR II enchaîne certaines séquences intéressantes dans le sillage d’un Hichem Daoud-Brixi volontaire. Cependant, les or et bleu se heurtent à un mur lorsqu’il privilégie trop souvent le jeu à une passe.

Alors que les spectateurs pensent le match relancé, les joueurs du PARCO II viennent scorer sur une énième mêlée enfoncée juste avant la pause; cette épreuve de force est l’un des plus gros mal de nos jeunes townies.

La mi-temps est sifflée sous une pluie torrentielle: PARCO II  5 – TMR II 3

Le second acte reprend sous ses conditions humides et PARCO accentue la pression. Alors que TMR II doit défendre la possession de sa mêlée dans ses propres 5 mètres, les adversaires emportent les joueurs de la ville Mont Royal; Ceux-ci cafouillent le ballon au lieu d’aplatir pour littéralement offrir l’essai au PARCO II.

Le score évolue : PARCO II 10 – TMR II 3

S’en suit de placages manquées, trois touches loupées, un jeu au pied proche du néant, des en-avants qui n’aident pas les townies à revenir dans le match. C’est une partie brouillonne que vie les Townies suite à un festival de maladresses de ses joueurs.

L’entrée en jeu de François Cloutier donne un peu plus de vitesse au jeu bleu et or mais la conquête est tellement défaillance que TMR II ne peut espérer guère mieux que lutter. Les joueurs du PARCO concrétisent leur domination physique en rajoutant trois nouveaux points et cela malgré l’entrée en jeu des « papas » Paul Goldberg, Yacine et Paul Timperley. Ils font ainsi passer leur compteur à 13 unités.

Les joueurs du PARCO font mal dans l’axe surtout lorsque l’on n’a pas envie de se baisser pour plaquer et stopper les adversaires. Sur un nouveau groupé pénétrant, ils marquent logiquement leur troisième essai. PARCO II mène à présent 20 à 3.

Sur une pénalité rapidement jouée, Hichem trouve une faille et gagne beaucoup de terrain mais une passe mal assurée donne lieu à une contre-attaque qui échoue sous les poteaux de TMR à l’image de ce match non maîtrisé.

À noter l’arbitrage impartial de Pierre Constantin qui a privilégié le jeu sur cette partie déséquilibrée.

Les joueurs du PARCO sortent vainqueurs de cette confrontation sur le score de 20 à 3.

L’équipe réserve de TMR va devoir réagir car la saison est pour l’instant décevante par manque de joueurs aux pratiques. Tous les membres de l’équipe doivent se reprendre dans l’engagement surtout pour être plus agressif sur les points de contacts. Nous attendons des cadres qu’ils posent un peu plus le jeu en étant beaucoup plus lucide sur certains choix stratégiques et amener ces jeunes vers de nouvelles victoires.

Équipe I :

Les entraîneurs ont mis l’accent sur le combat pour ce match si particulier contre les meilleurs ennemis de cette division. Les positions au classement sont anecdotiques car la rivalité est historique.

Dans ce climat de défiance, le botté d’envoi est effectué.

PARCO tient le ballon pendant de longues minutes car TMR loupe toutes ses entames : c’est un problème quotidien pour les deux équipes du club. Pour couronner le tout, trois coups de pieds défensifs sont bottés directement en touche : rien de mieux pour se mettre une pression inutile et permettre à l’adversaire de s’installer dans son propre camp. Un seul homme surnage par son activité défensive, Dave Mac Leod; permettant à son équipe d’éviter de rompre d’entrée de match.

Après ce début de match délicat, les avants de la ville Mont-Royal mettent au supplice le PARCO sur un ballon porté puis en récupérant une mêlée sur introduction adverse. Malheureusement, des fautes de mains et une relance très approximative de Denis Aaron remettent les blanc et bleu en position favorable.

Cependant, la mêlée est vraiment souveraine et va offrir l’occasion, sans qu’il ne tremble, à Paul Côté Lépine d’ouvrir le compteur du match. PARCO 0 – TMR 3

Nous pensons le match lancé pour les bleu et or mais des erreurs de disciplines quelques fois très stupides donnent espoir aux joueurs du PARCO qui prenne leur chance. Une attaque au large met TMR en danger suite à une erreur défensive de leur jeune ailier déjà cité plus haut, qui n’est toujours pas présent psychologiquement au match. Une chance que celui-ci soit arrivé à l’heure pour bien préparer ce rendez-vous ! Sur une contre-attaque de l’arrière adverse, son alter-égo, tout aussi jeune, commet un placage à retardement inutile. Ces petites fautes vont permettre au PARCO de revenir au score sur une pénalité.

PARCO 3 – TMR 3

Sur l’action qui suit, Thomas Goetz monte vite et contre l’ouvreur blanc et bleu; il va récupérer le ballon mais, hélas échappe le ballon dans l’en-but pour l’essai. À la suite d’une mêlée conquérante, TMR lance un jeu travaillé qui les voit récompenser par une pénalité que le buteur Paul va convertir pour donner un avantage à son équipe 6 à 3.

La pluie ne favorise pas le jeu et Julien Gérémie échappe le ballon sur le renvoi; sans aucune conséquence car le buteur local ne va pas convertir le cadeau. Le PARCO continue de tenir le ballon et met les townies à la faute mais sans répercussion de nouveau car le ballon passe à côté des perches.

La mi-temps est sifflée sur un score flatteur pour nos citadins. PARCO 3 – TMR 6

Pour le second acte, de nouvelles consignes seront données. Sur le renvoie, Alexandre Sasset met l’équipe dans l’avancée avec une grosse charge. Sur la libération, Thomas Goetz déchire le rideau défensif des blanc et bleu mais se débarrasse trop facilement du ballon au pied au lieu d’en assurer la conservation. Cette action permet néanmoins au bleu et or de s’installer dans le camp adverse. TMR domine outrageusement ce début de deuxième mi-temps. Les temps de jeu sont multipliés notamment au ras des regroupements et PARCO lutte pour ne pas rompre. Suite à une pénalité rapidement jouée; un essai est injustement refusé à Lucas Hotton. Ce n’est que partie remise. L’épreuve de force de la mêlée fermée accouche de la sanction suprême : TMR désintègre le pack d’en face et l’arbitre accorde un essai de pénalité évident.

PARCO 3 – TMR 13

Alors que les spectateurs ne voient plus qu’une équipe sur le terrain, le renvoi qui suit voit un joueur de TMR tenter une passe à l’aveugle dans ses propres 22 mètres. Cette erreur va permettre aux joueurs du PARCO de camper quelques minutes dans la zone sensible des citadins sans jamais scorer.

Les joueurs bleu et or récupère la possession enfin et sur une magnifique prise de balle de la tour de contrôle Louis Migault; Romain De Mont Préville perce et sert Jean-Christophe Vinette qui ne peut servir son demi de mêlée Jean-Baptiste Dargelos à son intérieur car un adversaire subtilise le ballon pour un essai qui aurait concrétisé ce beau mouvement. Le but de Paul Côté Lépine conforte quand même l’avance en ajoutant 3 nouveaux points pour son équipe et ainsi faire passer le compteur à 16 unités.

Sur le renvoi, un en-avant est commis par Lucas Hotton visiblement dans un mauvais jour. Le PARCO profite de cette aubaine pour mettre une pénalité. Il faut gommer ses erreurs de réception de balle qui sont un mal récurrent chez le leader de la ligue.

PARCO 6 – TMR 16

Les joueurs de la ville Mont-Royal récupère le ballon dans le camp rival. Ils vont multiplier les temps de jeu et mettre à mal les Townies. Celui-ci finit par rompre! Sur une pénalité rapidement jouée, l’impact Player Sébastien Boyer s’écroule aux pieds des poteaux pour concrétiser ce long effort collectif. TMR se détache pour mener 23 à 6.

Ça ressemble bien au break décisif mais le match n’est pas terminé. Les joueurs de la ville Mont-Royal veulent jouer dans leur propre camp et se font pénaliser. La fin du match se passe donc dans le camp des visiteurs et PARCO va pousser très fort. Nos deux piliers massifs, Roman et Alex repoussent les assauts; Sébastien Boyer prend son carton jaune habituel pour fautes répétées. Et le match se crispe avec des joueurs qui se fâchent inexplicablement alors que le match est en main pour TMR. Les joueurs locaux vont sauver l’honneur sur le dernier jeu en marquant un essai mérité après cette fin de match dominée par le PARCO.

Score finale : PARCO 13 – TMR 23

L’objectif est atteint avec cette victoire à l’extérieur mais la manière laisse encore à désirer. TMR est capable de beaucoup mieux et doit montrer un visage plus serein et tranquille. Les scènes d’énervements doivent cesser et il y a encore du travail à faire pour recevoir le weekend prochain l’ADVERSAIRE principal pour la montée : Sherbrooke.

Yoan Morlot et Cédric Pierre chercheront cette semaine une formule pour supprimer les imperfections de ce dernier match et préparer au mieux cette réception des plus importantes.

Bilan plus que positif de mi- saison : 5 matchs, 5 victoires dont 3 bonus offensifs; 23 points pris sur 25 possibles !

Comment

Weekend Recap - Men 3rd June 2017

Comment

Weekend Recap - Men 3rd June 2017

Sous une atmosphère estivale, ce samedi 3 juin, s’est joué le troisième match de championnat pour l’équipe de TMR.  Direction Beaconsfield!

Les alignements des deux équipes sont très compétitifs malgré les blessures importantes de nombreux joueurs en équipe première.

Équipe II :

Le coup d’envoi est donné et à l’image des deux premiers matchs perdus, TMR II n’y est pas et loupe l’entame. Les joueurs réservistes de Beaconsfield mettent une forte pression et scorent rapidement par un essai de leur puissant centre. Déjà 5 à 0 pour Beaco.  

Les spectateurs craignent le pire pour la ville de Mont Royal en voyant ce début de match non prometteur. Mais attention! TMR II n’a pas dit son dernier mot! Le courage et la volonté des joueurs est palpable pour obtenir la possession du ballon. En effet, Antoine Gay se distingue par plusieurs prises de balles qui permettent à l’équipe d’avancer. La mêlée est très propre et Christophe Lastrade vient marquer en force après une série de pilonnage. Cet essai est bonifié par une transformation du capitaine Fadri Horber qui porte le score à 7 à 5 pour TMR II.

La domination est « bleu et or » jusqu’à la fin de ce premier acte. Nos deux centres trouvent  le moyen de stopper leur vis-à-vis très puissant. Alexandre Sasset, le talonneur met constamment son équipe en position idéale par ses percussions. Aaron Butler fait jouer autour de lui et le spectacle est fort plaisant. Cependant, les joueurs se débarrassent très souvent du ballon au pied alors que les rouges sont dépassés dès que le ballon circule en se faisant des passes simples. Antoine Gay vient aplatir un deuxième essai pour les Townies en ramassant le ballon prêt d’un regroupement.

La mi-temps est sifflée, Beaconsfield 5; TMR 12.

Durant la seconde demie, Beaconsfield provoque nos jeunes joueurs qui se dispersent quelque peu et lâchent le fil du match; des placages adverses dangereux, pas tout le temps sanctionnés et des passes mal assurées…  Le rythme est tout autre sur cette deuxième partie et les joueurs de la ville montrent beaucoup de vaillance pour ramener une victoire.

Les joueurs de l’équipe réserve de TMR baisse un peu pied mais certains permettent à l’édifice de ne pas couler. Florian Thomas en 3ème ligne livre une grosse prestation en se sacrifiant sur chaque placage. Salem Zarifa serre les dents en tant que pilier pour finir la partie et continuer son travail en mêlée. Beaconsfield trouve la faille en force mais heureusement, le botteur ne trouve pas les perches. Au bout du suspense, l’arbitre délivre les joueurs de Mont-Royal au son de la victoire;  12 à 10 pour TMR II.

Équipe I :

Les Townies II viennent de montrer le chemin à prendre pour notre équipe fanion. Beaconsfield se présente face à TMR aujourd’hui avec des joueurs très athlétiques, autour d’un numéro 10 expérimenté.

Contrairement à ses deux précédents matchs, les joueurs de la ville Mont-Royal prennent le contrôle en imposant leur rythme. Sous deux pressions défensives, suite à des coups de pied, les locaux cafouillent et ça profite aux bleu et or qui en profitent pour monopoliser le ballon sur des séquences longues. Louis Migault, promu titulaire en deuxième ligne, rayonne en touche et les avants s’organisent autour de lui pour mettre les joueurs adverses au supplice. Suite à un renversant d’attaque judicieux, notre capitaine Paul Côté Lépine trouve le chemin de la terre promise pour concrétiser cette domination. Beaconsfield 0 TMR 7.

Une fois n’est pas coutume, les joueurs de TMR vont bafouer le renvoi en cherchant à faire une passe au lieu de conserver et se dégager de la pression. Sur une mêlée dans l’axe des 22 m, un ailier athlétique vient prendre le ballon côté opposé et un festival de « Air placages » de joueurs confirmés lui offre un essai cadeau.  Beaconsfield revient au tableau des scores avec l’égalité 7-7.

Revigorés par cet essai, les joueurs de Beaco proposent un jeu d’affrontement basé essentiellement sur le défi physique. Norman James Robert, auteur d’un excellent début de match dans le combat, sort du terrain suite à une blessure : c’est un coup dur pour TMR!  Les joueurs font le dos rond pour défendre, pendant quelques minutes, avant de reprendre la possession du ballon. Thomas Goetz, repositionné au centre, trouve des failles dans la défense adverse et les relais de Lucas Hotton sont fructueux. Les Townies vont dominer de nouveau les débats. Paul Côté Lépine va capitaliser, par deux fois, cette maîtrise en convertissant des buts de pénalités pour permettre à ses coéquipiers de mener 13 à 7. C’est par chance que le 10 adverse loupe les deux tentatives offertes par l’impartial Craig Beemer, l’arbitre du match.  La mi-temps est sifflée.

Le second acte s’ouvre avec TMR qui possède le ballon sans toutefois mettre énormément en danger l’équipe de Beaconsfield, qui reste dure à manœuvrer. La mêlée est conquérante et donne de bonnes munitions aux arrières qui vont scorer sur un redoublement de passe sur l’aile de François Yacarini, prolongé au pied par Adrien Andurant. Le rebond profite à Yacarini qui vient aplatir le ballon dans l’en-but pour donner 13 points d’avance à TMR.

Dave Mac Leod se montre précieux en défense et Xavier joue de nouveau « l’impact player » qui casse la ligne défensive. Les spectateurs se demandent ce qui peut bien contrarier les plans du leader de la ligue. Leurs vœux seront dès lors exaucés.

Sur un coup de pied anodin, un rebond capricieux voit un des arrières du club local filer au nez et à la barbe d’Adrien Andurant, planté sur sa ligne des 22 m. Voilà comment relancer un match qui tombait dans l’ennui grâce à un ballon ovale aux trajectoires non conventionnelles. Beaconsfield revient: 20 à 14.

Les joueurs de la ville Mont-Royal, vexés par ce tournant, reprennent l’ascendant et Paul Côté Lépine va donner un petit peu plus d’air aux siens en transformant deux buts de pénalités. Ils soignent ses statistiques personnelles en réalisant un excellent 100% au pied. Beaconsfield 14- TMR 26.

Sur le renvoi, TMR ressort mal de son camp. Ceci sera certainement un axe de travail pour les prochaines semaines. Beaco va, à la suite de quelques séquences de jeu dans les 22m adverses, trouver un espace sur l’extérieur par son ailier pour revenir dans le match : 19 à 26.

Une fin de match mal maitrisé par des pénalités jouées rapidement, un jeu au pied d’occupation défaillant, donne lieu à de nombreuses mêlées outrageusement dominées par les Townies. Julien Vaillancourt, véritable bonne surprise du début de saison, va constamment mettre sur le reculoir son adversaire dans cette épreuve de force.

À deux minutes du coup de sifflet final, sur un ballon écarté, Adrien Andurant gagne son duel sur son vis-à-vis grâce à son raffut et file libérer les siens pour sceller le sort du match. Il se rattrape ainsi de sa bévue en nous offrant un nouvel exploit personnel.

La fin du match est sifflée : Beaconsfield 19 TMR 33.

Cette nouvelle victoire vient conforter les « bleu et or » dans leur position de leader au classement LPR Provinciale 1 2017. Un gros combat les attend le 24 juin contre Ottawa Irish. Beaucoup d’imperfections seront à corriger; la saison est encore longue; le rugby étant un sport humble, le travail sera de rigueur pendant cette mini-coupure de deux semaines et l’objectif final demande encore plus de sérieux pour y parvenir.

Comment

Weekend Recap - Men 27th May 2017 vs Barrhaven (3rds vs Tremblant)

Comment

Weekend Recap - Men 27th May 2017 vs Barrhaven (3rds vs Tremblant)

Après un déplacement positif à Sherbrooke où notamment l’équipe 1 ramena une victoire bonifiée, c’est la première réception de la saison qui attend nos joueurs. Les efforts de Yoan Morlot sont à souligner et TMR va présenter 3 équipes en ce samedi Rugby avec pas moins de 59 joueurs.

Équipe développement :

Lors de l’inauguration de cette journée, les jeunes novices de l’équipe 3 en ligue développement vont, dans un premier temps, se confronter à la réalité du Rugby face à une équipe de Tremblant aguerrie. Les contacts sont bel et bien présents car c’est avant tout un sport de combat. Beaucoup de joueurs jouent leur premier «match» toutefois, certains anciens apportent leur expérience. La deuxième demie laisse entrevoir du positif et deux essais sont inscrits pour concrétiser ses efforts, le premier par Corey White en force et ensuite Carl Devost après une belle feinte de passe en bout de ligne. Frederic Phan et Alexandre Warin démontrent beaucoup de détermination et doivent continuer dans cette voie. Malgré la défaite, du plaisir a été pris par tous; un petit plus pour les couleurs aux visages.

Équipe II :

Sortant d’un échec à Sherbrooke la semaine dernière, la deuxième équipe se doit de réagir 

contre les Scottish. C’est un début de match très emballant et agréable à regarder que nous donne notre chère équipe; en effet, elle domine outrageusement son adversaire. Guillaume Boulliane s’illustre par un magnifique cadrage sur son vis-à- vis adverse. Florian Béline prend un intervalle au centre du terrain et le donne à Thibault Beudin qui se fait retourner dans l’en-but au moment de scorer. Cette période sera néanmoins récompensée par un essai de la seconde ligne Benjamin Fevereiro après une charge à 5m de la ligne. Malheureusement, après cette énergie déployée durant plus de 20 minutes, notre équipe 2 va sombrer progressivement par un manque d’automatisme, de combat et surtout de fraîcheur. La touche est défaillante et il y a peu de munitions à se mettre sous la main pour les «Townies» qui vont se contenter d’essentiellement défendre. Défaite lourde à la maison; il va falloir réagir! Ça passe par une meilleure préparation physique, que ce soit en salle de gym ou aux pratiques. Le weekend prochain, Beaconsfield, le prochain adversaire, souhaitera également réagir vu le contexte des phases finales de l’an dernier gagné par l’équipe réserve de TMR par réclamation.

Le club remercie Hichem Daoud-Brixi de prendre un peu les reines de cette équipe et ce dernier attend Yacine et Alcide pour l’aider à diriger et encadrer cette équipe.

Équipe I :

Côté équipe phare de TMR pour ce samedi ensoleillé; beaucoup de blessés chez les « Bleu et OR » affectent notamment la ligne des arrières. La ville Mont Royal déplore surtout la blessure longue de l’espoir Tom Saurin en numéro 10 qui venait de faire de belles prestations durant les semaines précédentes. L’équipe va recevoir ses collègues d’Ottawa, invaincu l’an dernier et ayant un jeu bien rodé autour d’un Sud-Africain confirmé. Après une victoire bonifiée à Sherbrooke la semaine dernière, il faut considérer cet adversaire à sa juste valeur.

Le coup d’envoi est donné et sur la réception du ballon; deux passes approximatives ainsi qu’une première pénalité face au poteau sifflée, offre 3 points cadeaux aux visiteurs. L’équipe de TMR va chercher à se reprendre mais beaucoup d’imprécision dans le jeu viendront nuire à cette volonté. Le ballon circule de manière stérile sans toutefois trouver de faille. Le combat dans les rucks sur ce premier acte est clairement à l’avantage des écossais d’Ottawa. Les fondamentaux du rugby sont oubliés en cette première demie : se sacrifier dans les tâches obscures et faire vivre le ballon collectivement. Quelques séquences intéressantes sont envoyées mais le jeu est un peu trop stéréotypé, individuel et Scottish marque une pénalité puis un essai sur une erreur basique de défense autour du regroupement. 13 à 0 pour Scottish.

TMR doit réagir vite. Le duo d’entraîneurs Yoan Morlot et Cédric Pierre prend la bonne décision d’injecter du sang frais et fait rentrer de l’expérience avec Roman et PO en première ligne et Seb Boyer en numéro 8. Les spectateurs locaux retrouveront un peu de combat et de détermination suite à ces changements.

La mi-temps est sifflée sur ce score peu flatteur. Heureusement, toute l’équipe y croit encore et pense la remontée réalisable.

La deuxième-demie est d’un tout autre gabarit. Dans le sillage des avants plus autoritaires, le jeu devient plus fluide et ce match va prendre une tout autre direction. Les rentrées de Roman et PO vont permettre d’assoir la conquête. Sur une pénalité rapidement jouée afin d’emballer et étouffer nos adversaires, suivant un relais de Lucas Hotton; c’est notre recrue à l’arrière Adrien Andurand, qui vient finir cette action pour reclasser l’équipe au score 7 à 13 pour Ottawa. Puis l’équipe va maintenir cette intensité, TMR campe dans les 22 m adverse. S’en suit, l’épreuve de force que le club affectionne : TMR va enfoncer quelques fois la mêlée adverse et Seb Boyer va permettre de passer en tête en aplatissant le ballon dans l’en-but. Suivant ce travail collectif des avants, le score tourne en faveur de TMR : 14 à 13.

Sur la réception du botté, Sébastien Boyer déchire le rideau adverse mais, malheureusement, une mauvaise remise à un partenaire conduit à une pénalité aux visiteurs. Et c’est à ce moment- là que le 10 adverse se saisit du ballon et offre 30 mètres plus loin à son ailier un essai qui fait mal : 14 à 18 pour Ottawa.

Cet événement aurait pu sceller le sort du match mais c’est sans compter sur l’abnégation des locaux qui ne vont pas douter de la réussite de notre équipe phare. Ils maintiendront le rythme élevé d’intensité malgré les efforts des adversaires pour casser cette dynamique. N’oublions pas la chaleur étouffante que vie les deux équipes...

Sur un coup de pied par-dessus la mêlée, l’ailier Fançois Yacarini se saisit du ballon et envoie notre coureur Lucas Hotton entre les perches pour délivrer l’équipe. 21 à 18 pour TMR. Profitant d’une opportunité dans le jeu qui s’ouvre sous les assauts répétés des « bleu et or », Xavier Bréchaire trouve une énième brèche et Adrien Andurand vient finir le travail en bout de ligne et signe un doublé qui donne un point de bonus offensif.

Score final de ce match rebondissant : 26 à 18.

Constat de cette partie : nous retiendrons le manque d’engagement en première mi-temps mais surtout la très bonne réaction, avec notamment un gros apport du banc des remplaçants qui permet d’offrir une belle victoire face à une équipe dure à manœuvrer! Les bières seront savourées par la suite et Xavier allumera cette fois sa mèche.

Prochaine rencontre le samedi 3 juin à Beaconsfield. Les entraîneurs attendent une réaction de l’équipe 2 et une confirmation de l’équipe 1 sur un terrain jamais évident.

Comment

Comment

TMR Online Store

TMR Rugby have again partnered up with Kukri to provide you with all of your SWAG needs. Game day shorts, tank tops (reversible blue and gold - big hit last year), t-shirts, polos, hoodies and jackets are all available for purchase. Use the link provided to access the store and purchase your goodies! 

Store Closes 6th April - This is to allow enough time for production and delivery of purchases early in the season. (Note custom items - tank tops will need a longer production time and will be delivered at a later date - Those who order this item will be kept up to date on delivery)

STORE - https://tmrrfc.itemorder.com/sale 
Size Guide - http://www.kukrisports.ca/help/#size-guide

Comment

Comment

2017 Season Registration Details

**Version française va suivre**
With the season knocking at our door, that means it is registration time! 

To register for the 2017 season you must complete the Rugby Canada online registration process on the sportengin website. http://ow.ly/FmSY309U9uP

To help with the registration process, Rugby Quebec has prepared this guide (French only): http://ow.ly/A1Ny309UacY

The first 80 registration will receive a suprise from the company Ædelhard

************

La saison de rugby sonne à nos portes, cela veut dire que c’est le temps des inscriptions !
Pour vous inscrire à la saison 2017 vous devez compléter le formulaire en ligne de Rugby Canada via le site de sportengin : http://ow.ly/FmSY309U9uP

Si vous avez de la difficulté à vous connecter vous pouvez consulter le guide créé par Rugby Québec : http://ow.ly/A1Ny309UacY

Les 80 premières inscriptions recevront une surprise provenant de la compagnie Ædelhard

Comment

Comment

2017 Season Training

This week both Men and Women's teams will be beginning their prepartations for the 2017 season with indoor practices in the gym at Marianopolis College at 8pm. New and experiences players are welcome to come and join in at the practices to see what our club is about. See you all at practice!!

Further practice updates will be posted on the facebook page and on the website

Comment

CBC Coverage of Scobie Hall Fire

Comment

CBC Coverage of Scobie Hall Fire

Please use the links below for CBC stories about the Scobie Hall fire.

CBC Montreal 6pm News (11 minutes in)
http://www.cbc.ca/player/play/843032643569

CBC News Article
http://www.cbc.ca/news/canada/montreal/scobie-hall-town-of-mount-royal-fire-1.3914856

Comment

Our House

22 Comments

Our House

Today TMRRFC is mourning the loss of Scobie Hall, commonly known as the TMR Clubhouse, which was gutted by a fire on Christmas morning. We would like to share this news with our members and the entire Quebec Rugby community, as we know our home away from home holds not just fond memories for us, but for our extended rugby family. Currently, police are investigating the cause of the fire.

TMR rugby began renting the Clubhouse in 1971 and later purchased the property. Over the 45 years since, Scobie Hall has been the scene of innumerable, unspeakable acts of love, stupidity, drunkenness, fraternity and all of the very best kinds of regret.

The TMR Clubhouse has proudly played host to touring sides from all over the globe, as well as countless bachelor parties, a number of weddings, baptisms, and funerals.

Our hallowed hall has always been a perfect setting for celebrating courage and glory, as well as a reliable place to commiserate over pain and disappointment. Many heroes were immortalised upon its sacred walls making Scobie Hall a museum of Quebec Rugby.

Regardless of the outcome of the battle on the pitch, our mother, the Clubhouse faithfully welcomed all combatants home. After each endeavour whether victorious or disastrous, we were taken in to bandage our wounds, toast to our opponents and to bask in the sweaty glow of fine violence that makes up a truly noble game of rugby.

For the moment, the future of our home remains unclear, but it is certain that little, if anything contained within has survived. Though our past has been lost, it will not be forgotten.

Please continue to visit the website and follow our social media platforms for further news / updates regarding Scobie Hall.


Aujourd'hui, TMRRFC vit la perte de Scobie Hall, également connu sous le nom du Club House de TMR, qui a été éviscéré par le feu le jour de Noël. Nous souhaitons partager cette nouvelle avec nos membres ainsi que l’ensemble de la communauté de rugby du Québec, puisque nous reconnaissons que ce lieu à une valeur sentimentale non seulement pour nous, mais aussi pour toute la famille du rugby québécois.

Le club de rugby TMR réside au Club House depuis 1971. Depuis 45 ans, Scobie Hall a été le théâtre d'innombrables actes d'amour, de stupidité, d'ivresse, de fraternité et de toutes sortes de tendres regrets.

Le Club House de TMR a fièrement accueilli différentes équipes de partout à travers le monde, ainsi que d'innombrables enterrements de vie garçon, de mariages et de funérailles y ont été célébrés.

Le Club House a toujours été un cadre parfait pour célébrer le courage et la gloire ainsi qu'un endroit fiable pour apaiser la douleur et la déception. De nombreux héros ont été immortalisés sur ses murs faisant de Scobie Hall un musée du Rugby québécois.

Indépendamment de l'issue de la bataille sur le terrain, le Club House accueillait fidèlement tous combattants. Après chaque effort, victorieux ou désastreux, nous y trouvions refuge pour soigner nos blessures, pour remercier nos adversaires et pour exagérer massivement nos exploits dans la violence exquise qui rend aussi noble le rugby.
our le moment, l'avenir de notre maison demeure incertain. Son contenu, cependant, a pour sa part été détruit dans les flammes. Bien que les objets de notre passé soient perdus, notre héritage ne sera pas oublié.

22 Comments

Club Award Winners 2016

Comment

Club Award Winners 2016

To conclude the 2016 season, the club came together at Le Club Sportif MAA in downtown Montreal to celebrate the achievements of another hard fought season for TMRRFC. Thank you for everyone who attended and helped to make another memorable night for the Town, we hope everyone had a great time, especially after the dinner as activities moved onwards into the night on St. Laurent. 

Please see below for a list of Award Winners, along with a list of all club representatives for 2016 showing the club's contribution to local, provincial and national levels of rugby. Lets keep this going in 2017!

Comment

Comment

Captains Dinner 2016 Info and Tickets

To close another TMRRFC season, our annual Captain's Dinner will this year be held at Club Sportif MAA on November 18th. Come and join your fellow teammates to remember this year's achievements and congratulate those recognized for hard work on and off the pitch.

Event Details
When: 7pm, 18th November 2016
Where: Club Sportif MAA, 2070 Rue Peel, Montréal, QC H3A 1W6
Buffet Banquet, with vegetarian/pescatarian options
Price: $60 if paid by 11th November, $65 if paid after 11th November or at the door.

CLICK LINK BELOW TO PURCHASE TICKETS VIA PAYPAL

Comment

Comment

Game Recap: TMR Men vs Sherbrooke (Final)

Samedi17 septembre, une après-midi de rugby à Sainte Julie. Tous les ingrédients sont réunis pour faire une belle fête. Le club de TMR réussit à placer ses deux équipes masculines en finale de coupe contre Sherbrooke. Les supporters se sont réunis en masse et les joueurs devront se libérer de cette pression extérieure pour triompher.

Le coup d’envoi de l’équipe 2 est donné à 13h. Sur le papier l’équipe de TMR est belle pour prendre une revanche sur Sherbrooke vainqueur en championnat par deux fois. La partie sera de toute beauté dans un très bon état d’esprit et serrée jusqu’à dans les ultimes secondes. La première mi-temps verra Sherbrooke bien structuré sur des jeux bien définis prendre un léger avantage au score. Cependant les percées plein champ de Thomas Booker, les relais tranchants de AJ White et les placages de Louis Migault permettront aux « bleu et or » de rester dans le match. Seule la blessure d’Ian Carvalho Campos, excellent jusqu’alors, viendra ternir cette partie. La seconde mi-temps verra TMR prendre le dessus grâce à une énergie débordante. Alec Ortega et Fadri Horber joueront leur rôle d’anciens à merveille et Quentin Fedi marque tous les points qui s’offrent à lui… Le coup de sifflet retentit et TMR décroche cette première coupe qui récompense un groupe qui aura su se surpasser lors de la partie la plus importante de la saison. Un énorme bravo à eux pour avoir su ouvrir la voie à l’équipe fanion.

Dans ce contexte de joie, les joueurs de  l’équipe 1 vont devoir prendre exemple sur leurs amis sacrés pour valider leur saison aboutie par un trophée.

Le botté est donné et Sherbrooke prend le match en main. La domination est quasi-totale durant toute la première mi-temps. TMR cherche à tenir le ballon mais rien ne marche, beaucoup de fautes de mains, des choix incompréhensibles et des réactions d’énervement qui nuisent à son jeu. En face Sherbrooke récite et score par deux fois sur des attaques d’arrières où les joueurs de TMR vont louper beaucoup trop de placages. 10 à 0 pour Sherbrooke.

Les joueurs de la ville vont essayer de se restructurer avec ses avants par des mêlées fermées  et une touche conquérante. Cependant Paul Côté Lépine loupe l’occasion de scorer et les groupés pénétrants vont être bien maitrisés par les adversaires. Et le comble, à la fin de la première demie, Sherbrooke marque un essai évitable qui va crucifier les joueurs de la ville de Mont Royal. 17 à 0 à la mi-temps, le score est lourd mais pas forcément immérité à la vue de ce premier acte où l’équipe est méconnaissable.

La deuxième mi-temps voit les joueurs de TMRrevenir plein d’envie afin de redorer son image. Quitte à perdre, jouer et se battre ont été les maîtres-mots. Les passes se multiplient et les pénalités s’inversent car les « bleu et or » poussent comme jamais. Paul va scorer après un nouvel échec puis après de nombreuses séquences TMR va se recentrer sur son point fort, la mêlée fermée. À 5 mètres de la ligne, les joueurs s’emploient pour revenir avec un essai au bout de longues minutes de pilonnage. 17 à 10 pour Sherbrooke et les supporters commencent à y croire.

Mais cette énorme débauche d’énergie pour recoller au score estpunie par des contres assassins de l’équipe de Sherbrooke. Un nouvel essai viendra achever les espoirs « bleu et or ». Quelle cruauté! L’équipe ne s’en remettra pas. Malgré des tentatives de toute part, l’équipe de Sherbrooke est aujourd’hui bien trop forte et les joueurs cadres de TMR font preuves de beaucoup d’immaturité dans le jeu et se distinguent plus par leurs humeurs négatives. Le score sera lourd car le focus n’y sera plus. Score final 32 à 10 pour Sherbrooke qui mérite son sacre.

 

Un coup de chapeau à l’équipe 2 pour son titre. Cette saison retiendra ce trophée.

 

Le constat du club en général devra être dressé;  les objectifs pour la saison à venir seront à redéfinir. En parlant de montée en Superligue, niveau ultime, les joueurs devront redoubler d’efforts sur et en dehors du terrain. Lorsque nous souhaitons évoluer plus haut, il faut tirer des leçons du passé et surtout se donner les moyens d’espérer. Mettre la même solidarité sur le rectangle vert et dans la vie du clubhouse : rugby école de vie et de valeurs. Visons juste mais pas seulement par les mots…

Merci pour cette saison à Yoan Morlot qui a relevé un défi risqué mais des plus passionnants!

Amicalement vôtre et fier de son club,

Jb Dargelos

Comment

Comment

Game Re-cap: TMR Men vs Parc Olympique (Semi Final)

Après quelques samedis de relâche, le coup d’envoi de cette demi-finale face au rival de toujours est prêt à être donné. Évacuer la frustration d’une montée en division supérieure échouée et se mobiliser pour aller chercher la coupe, tel est le nouvel objectif. L’infirmerie est encore pleine et les absents ne reviendront pas. Le TMR finira sa saison avec ce groupe restreint de joueurs galvanisés par la dernière victoire, cherchée à l’orgueil, lors du dernier match chez Beaconsfield.

Le rendez-vous commun a permis, première et seconde équipes confondues, de bruncher ensemble afin de préparer au mieux ces matchs éliminatoires respectifs.

Le groupe de l’équipe phare se dirigera au parc Saint Donat afin de se préparer pour le début des phases finales. Après s’être longuement parlé, c’est avec un temps clémentque le botté d’envoi va déterminer qui de TMR ou du PARCO accédera à la finale de la coupe.

Le club de la ville Mont Royal va chercher à mettre son jeu en place en monopolisant le ballon. Les séquences sont longues, mais la domination est stérile. TMR surjoue peut être un peu trop; à vouloir jouer dans son propre camp commet des fautes évitables; ce qui permet au buteur local de frapper par deux fois contre le cours de la partie. PARCO 6 – TMR 0.

Mais paradoxalement, les joueurs ne vont jamais douter et continuer ce travail de sape. Jean-Lacourcière malgré quelques errances en défense trouve des intervalles en attaque. Certains avants commencent à gagner leurs duels de manière régulière. Et c’est fort logiquement que le club de la ville Mont Royal revient puis dépasse son adversaire grâce à trois pénalités converties par le buteur Paul Côté Lépine. Le combat sur les phases de conquêtes tend en faveur des « bleu et or »; la mi-temps est sifflée sur le score de 9 à 6 en faveur de TMR.

Le début de seconde mi-temps voit le Parc Olympique Rugbyimposer son rythme par un combat d’avants. TMR plie mais ne rompt pas. Seule une pénalité voit les locaux égaliser à 9 partout. La fatigue se fait ressentir et Hugo Degroote qui tenait la mêlée fermée jusqu’alors laisse sa place au jeune pilier Astro. Les deux équipes se craignent et les envolées se font très rares. Aucune équipe n’ose s’exposer et un duel tactique prend le pas sur le jeu. Paul Côté voit passer deux de ses tentatives à côté des poteaux avant de trouver la mire pour passer à la marque de 12 à 9 pour TMR. Le match se joue sur l’indiscipline et les joueurs du PARCO contestent les décisions pour voir leur victoire s’échapper progressivement et logiquement.

Le coup de sifflet retentit, TMR va jouer sa finale de coupe. Les sourires sont de sortie mais le sentiment du devoir encore non accomplit prédomine. La manière n’était pas au rendez-vous aujourd’hui mais seul le résultat compte. L’équipe va affronter Sherbrooke en finale de coupe. Il ne reste qu’une partie et 80 minutes pour valider une saison par un trophée. Place à la récupération, la semaine devra être studieuse pour gommer ses imperfections et chercher à finir la saison par la meilleure note possible.

Comment

Comment

Game Re-cap: TMR Men vs Beaconsfield

Pour cette dernière journée de championnat, l’équipe de TMR se présente en déplacement plein de doutes après deux dernières prestations décevantes. Les espoirs de montée en Super Ligue envolés, il faut en ce samedi ensoleillé assurer une qualification en play-off. Le contexte est simple, Beaconsfield doit absolument gagner et l’équipe de la « ville » doit impérativement prendre un point pour se qualifier. Le dilemme est simple : se relever, ou sombrer et gâcher une saison jusque-là aboutie…

Dans ce climat d’incertitudes, le coup d’envoi peut être donné.

Suivant les pas de sa seconde équipe (échouant de très peu mais beaucoup d’envie et d’intentions de jeu), TMR prend le match en main en jouant propre et monopolisant le cuir. Une conquête impeccable, un jeu au pied judicieux et une volonté de se racheter dans le jeu, permettent au numéro 10, Paul Coté Lépine, de valider la domination par un but de pénalité. 3 à 0.

Les intentions sont « bleu et or », le ballon vit, les séquences de jeu sont plaisantes mais quelques fautes de mains ne permettent pas aux nombreux surnombres provoqués d’aboutir. Paul permet de concrétiser ces intentions grâce à un sans-faute au but et Beaconsfield score par une fois sur une faute au sol évitable des hommes de la « ville ». Nous nous dirigeons vers la mi-temps sur un score de 9 à 3 pour TMR. Sauf qu’avant la pause sur un léger relâchement, Beaco vient en terre-promise pour virer en tête à la pause 10 à 9. C’est très dur à la vue de la première demie, les joueurs de TMR vont-ils accuser le coup par rapport aux efforts fournis?

Se relever et faire preuve de caractère tel est le message, continuer à jouer et être sûr de notre force. Le match reprend et les chocs s’intensifient. Les deux équipent ne lâchent rien et les rucks sont très disputés au détriment du jeu. Les fautes pleuvent, l’agacement dans ce climat de pression monte. Les clubs se rendent coup pour coup sans toutefois scorer.

Et c’est là que sur une touche anodine, voyant que personne ne vient au conteste, Oliver Parsons s’échappent d’une touche et retrouve son infatigable flanker Dave Macleod. Un retour petit côté avec Norm le capitaine, puis un renversement côté ouvert vers les arrières. Paul Coté trouve Julien Gérémie dans un intervalle qui, de par sa puissance, s’écroule dans l’en-but. Paul transforme, TMR repasse en tête 16 à 10.

Le match prend une tournure insoutenable, Beaconsfield lâche ses dernières forces dans cette bataille. Les locaux campent dans les 22 mètres de TMR qui s’accroche mais est punit d’un essai de pénalité sur une énième faute au sol. 17 à 16 pour Beaconsfield. Et sanction de 10 minutes contre le deuxième ligne Oliver, très dure à encaisser.

Les organismes sont soumis à rude épreuve; les trop nombreuses absences se font ressentir et le coach Yoan ne peut faire de rotation dans ce money-time. Les joueurs de TMR essaient encore par le jeu de trouver la faille. Des renversements d’attaques et des petits côtés permettent tout à tour à Pierre-Olivier, Gab et François de trouver des failles mais les actions ne finissent pas à dame. Le centre novice, Quentin fait preuve de courage en défense. Les avants prennent donc les choses en mains notamment en mêlées fermées. Ils vont chercher une pénalité que Paul un peu loin face au vent n’arrive pas à convertir. Ces intentions vont finir par payer et sur la dernière action, l’arbitre accorde une pénalité 35 mètres face aux poteaux que le buteur ex-carabins doit convertir. Paul ne tremble pas et valide le courage et l’abnégation dont on fait preuve tous ces coéquipiers. 19 à 17 score final pour TMR qui se qualifie.

Un sentiment de soulagement se dégage, celui d’avoir réagi en équipe, dans un moment de la saison très difficile. Les acteurs peuvent être fiers, les demi-finales les attendent dans trois semaines.

Ils doivent profiter de ce temps pour récupérer, et se remobiliser pour travailler en vue de la coupe. Que les absents s’en inspirent et reviennent humblement, se remettent dans le sens de marche avec leurs copains.

Et étant plus discipliné et présent au soutien dans les rucks, TMR peut se donner les moyens d’espérer quelque chose de bien, se faire plaisir sur le terrain et valider par un trophée une saison 2016 encourageante.

Merci à Roman Cao-Riquelme pour son dévouement pour l’équipe (les acteurs comprendront).

Comment

Comment

Women's Elite Fundraiser - Information and Link to Donate

Thursday Night, the TMR women will be running a TMR Olympics Heptathon and hosting a fundraiser at the clubhouse to raise money for the TMR women representing Quebec at the National championship next week.

Along side the food and beverages served at the clubhouse, we will also be holding an auction to raise funds.

For those not able to attend, if you would like to make a donation please use the link below.

Choisir le montant

Comment

Comment

Game Re-cap: TMR Women vs Ottawa Irish

Sous une plus torrentielle s’est disputé samedi dernier à Mont-Royal, le 23 juillet, le match opposant les femmes de TMRRFC et du Irish d’Ottawa. Le tout se terminant sur la marque de 10-28 pour les joueuses locales.

C’est avec beaucoup (trop) d’énergie, que le Irish afficha les premiers chiffres au tableau de pointage, en accomplissant un essai tôt dans le match avec transformation réussie. Ce, suivi d’une mauvaise pénalité prise par Mont-Royal, leur coûtant trois points de plus, pour un score de 10-0. Cet élan hâtif d’Ottawa leur coûta probablement la partie, car elles ont du se résoudre à ces seuls points pour le match. Peu après, TMR marque son premier essai, par la joueuse avant, Bourque, suivi d’une transformation réussie par Holly. Plus tard dans le match, un coup de pied à suivre est envoyé et la course de Poulin met beaucoup de pression sur l’adversaire qui perd le ballon par knock-on. L’avance dans le terrain permet éventuellement à Crête en support par Neveu et Bérubé de prendre beaucoup de terrain et d’aboutir avec un deuxième essai par Markoff, suivi d’un kick réussi par la botteuse. Le score est maintenant de 10 à 14 pour TMR qui vient de prendre le lead. C’est à ce moment que les passes deviennent incomplètes, les knock-on se multiplient et les échappés sont plus fréquents : Le déluge s’abat sur Mont-Royal. La pluie torrentielle empêche le contrôle chez les deux équipes, qui s’échangent constamment la possession. Malgré tout, TMR réussi à l’emporter sur le Irish, en s’approchant dangereusement de la zone de but. Les pick and go’s s’enchaînent et finalement c’est Neveu qui vient porter le ballon dans le coin droit du rectangle d’essai de TMR, mais c’est ballon perdu. Une touche suivie d’une mêlée ordonnée dans le 10 mètres, porte le ballon dans les joueuses arrières du Bleu et Or qui façonnent un maul portant fruit : C’est un troisième essai, accompli par Noel et avec transformation réussie, encore une fois. Les points sont de 10 à 21 pour TMR et le sifflet annonce la mi-temps à 13h04. La partie se conclue avec un dernier essai par Blais et  d’une transformation réussie par TMR lors de la deuxième mi-temps. Un autre essai aurait pu être accompli, grâce à Pontbriand qui a intercepté un ballon dangereusement botté par Ottawa dans la zone d’essai de TMR, mais elles ont su l’écraser à temps.  La possession aura été celle de TMR pour la majeure partie de la deuxième moitié et la ligne d’essai aura été maintes fois frôlée, mais c’est avec un pointage de 10 à 28 pour TMR que le tout s’est conclu. 

Comment

Comment

Game Re-cap: TMR Men vs Parc Olympique

Fort de son succès en terre ontarienne, c’est un tout autre combat que s’apprête à livrer le TMR rugby. En effet le Parco présente un bilan d’une seule défaite, une conquête très solide et des certitudes dans son jeu viril plein de vice. En face, les 73 points marquées contre Ottawa par le Town ont permis d’engranger le plein de confiance et Yoan Morlot a l’embarras du choix pour aligner l’équipe la plus compétitive possible entre des jeunes prometteurs et des cadres sur le retour.

Sous un temps pluvieux et emmené par son capitaine exemplaire cette année, Norm, le coup d’envoi peut être donné avec une heure de retard suite aux intempéries.

La « ville » prend le match en main et multiplie les séquences en essayant de tenir un maximun le ballon. La mêlée est souveraine et permet de récupérer des pénalités importantes. Paul Coté Lépine concrétise cette domination par 6 points bien mérités.

La première séquence animée du Parco se voit récompenser par un but de pénalité suite à une faute évitable dans un regroupement.

TMR reprend sa marche avant et multiplie de jolis mouvements. Sur une séquence longue, Julien Gérémie déchire plein axe le rideau défensif et se voit plaqué à 5 mètres de la terre promise. La sortie du ballon fut avortée par une faute grossière qui amènera 3 points de plus pour TMR.

Le combat est rude, le terrain est lourd, Parco se reprend et envoie ses 3/4… La « ville » défend mal ses extérieurs et se laisse parfois déborder. Le Parco score sur une énième faute dans un regroupement.

Le roulement des piliers et l’entrée de Hugo Degroote permette de relancer la dynamique de TMR qui scorera avant la mi-temps et qui poussera l’arbitre à sortir temporairement le deuxième ligne blanc suite à des fautes collectives répétées.

La reprise de la deuxième mi-temps voit le Parco en infériorité numérique imposer sa puissance. Beaucoup de fautes côté TMR ne permettent pas de se dégager de l’emprise. Les picks and go semultiplient mais les avants résistent. Au bout de quelques minutes, la maison craque. Suite à un ballon écarté vers les ¾ blancs et aidé par une erreur défensive, le Parco marque le premier essai du match non transformé.

Le score de 12 à 11 fait que le match prendra une tournure tendue et le jeu en sera plus cadenassé. Certaines brèches ne sont pas concrétisées et les deux équipes ne lâchent rien.

Le TMR va se retrouver sur sa mêlée fermée et suite à une bonne séquence va pilonner pour enfoncer le clou là où ça fait mal. Suite à une mêlée à 5 mètres de l’en-but, le pack de TMR va enfoncer le 8 de devant adverse pour offrir à Julien Gérémie un beau cadeau d’anniversaire en aplatissant et permettant à son équipe de souffler.  

C’est un soulagement de courte durée car le Parco va franchir en force la ligne d’en-but à la force de ses avants vexés. Le score est alors de 17 à 16.

L’atmosphère est irrespirable, le public de Parco se fait entendre à sa façon et les nombreux supporters de la « ville » encouragent de manière plus positive. Suite à un enchaînement de séquences où TMR tient le ballon, l’arbitre accorde une pénalité importante que Paul Coté Lépine, « Homme du match », convertit.

Derrière la fin du match est insoutenable, le Parco met la pression et le défi physique prend une autre dimension. Notre première ligne ne lâche rien, Oliver règne en touche et Norm apporte sa densité physique, la troisième ligne très mobile est omniprésente, Styles gratte, Dave plaque et Boulette fait avancer son équipe constamment (lorsqu’il ne râle pas). Derrière ce 8 de devant royal, les arrières s’accrochent pour éviter de laisser filer ce match si primordial.

Le coup de sifflet raisonne, score final 20 à 16 pour TMR. Les acteurs peuvent prendre une bière bien méritée. Une mention spéciale à tous les remplaçants, qui ont certains amenaient du jus dans cette partie et les autres permis à certains titulaires du jour de souffler une semaine avant à Ottawa. Tout le groupe est à féliciter mais le travail n’est pas terminé.

Dans deux semaines, un autre combat s’annonce contre Kingston, leader de la division. Nous comptons sur toute la famille de TMR pour ne pas relâcher ses efforts et continuer à persévérer s’il veut se donner les moyens de ses ambitions.

Thanks to JB Dargelos for the write up

Comment

Comment

TMR Women Edged Out By Barrhaven

C’est samedi passé le 16 juillet que s’est déroulé le match opposant TMRRFC et le Barrhaven Scottish RFC au REC center. Malgré les efforts acharnés de TMR, les joueuses ont dû s’incliner devant l’équipe d’Ottawa 20-22.

Le Kick off a eu lieu à 13h33 et c’est en peu de temps que Scottish avance vers la zone d’essai, pour finalement mettre le score à 0-7 seulement trois minutes après le début de la partie, malgré la puissante défensive de TMR. Le ballon est repris à la ligne du milieu et, pour donner suite à une pénalité à l’avantage de Ville Mont-Royal, Holly botte la balle entre les poteaux pour ajuster le score à 3-7. Gardant leur intensité du début de partie, le Scottish reprend du terrain pour faire suite à un scrum à 20 verges de la zone d’essai, et un deuxième essai leur est octroyé 12 minutes après le kick off, avec transformation réussie. 

TMR reprend du terrain à l’aile avec Poulin qui gagne beaucoup de verges, le ballon est perdu puis regagné et Holly, orchestrant un maul, favorise le placé du ballon dans le coin de la zone d’essai par Bourque, avec une transformation difficile, mais réussie par la botteuse Holly. Les points sont maintenant de 10-14. Scrums et line outs consécutifs amènent Ottawa très près de faire un essai, mais un turn over de Fuamba supportée de Dagenais ramène le ballon à la moitié du terrain. Un autre botté est placé pour TMR et réussi; c’est 13-14 et on entend les coups de sifflet annonçant la moitié de la partie.

Le coup d’envoi est donné pour redémarrer la partie et les joueuses du Barrhaven bottent le ballon vers un score de 13-17. Un line out pour TMR est suivi par un essor de Bérubé supporté par Fuamba qui porte fruit, puisque quelques minutes après, les joueuses amènent le ballon vers l’aile et Neveu fait un essai. C’est une transformation réussie qui va permettre à TMR de prend le lead 20-17. La défensive de TMR est un mur inébranlable, mais le Barrhaven semble ne pas faire d’efforts pour roll away dans les ruck et la balle est dure à récupérer. Le dernier essai de la partie est fait par Ottawa et la partie se termine avec un pointage de 20-22 pour le Barrhaven Scottish.

Thanks to Valérie Courtemanche-Martel for the game re-cap

Comment